"A propos de l'achat d'une toile..."

par Fabienne & Paul Giro, collectionneurs.

Contorsionnisation - 1982

Quand se produit quelque chose d'étrange : une toile... occultée, sortie de la réserve, vient aussitôt fixer cette agitation où nous nous dispersons, et elle représente... un totem. Ou plutôt un faîte de totem. Homme ou femme , on ne sait pas. De la frénésie à l'état brut électrise une nudité qui occupe tout l'espace, un corps blême, souffrant, boursouflé, et qui se débat, contre quelle menace ? Ou alors serait-ce une pure transe sauvage, le plaisir extasié de se tenir aux limites extrêmes du déséquilibre ultime ?

Un styliste barbare, vous dis-je. Les bras décharnés, démesurément allongés, projetés à l'avant, à l'arrière du corps, et qui longent, épousent et redoublent - repoussent les limites du cadre, le préservant seul dirait-on, d'un basculement dans le plasma uniquement rouge du fond. Sauf sous ses pieds, jaune-vert, le cercle d'une plate-forme étroite, en haut du mât où gigote cet acrobate exaspéré. Les yeux fixes virevoltent, la bouche sèche grimace, le tronc se déhanche, se cambre, se creuse, se démultiplie, dans autant de positions successives... qui pourtant, au bout d'un moment, semblent se juxtaposer, s'équilibrer, pour donner une manière de stabilité à la toile, et faire entendre... un silence - oui, par-delà cette frénésie, il émane un silence étrange de ce funambule sauvage... nous l'emportons sous notre bras, pas même enveloppé, comme des voleurs, troublés. Au-dehors, dans la nuit, tombe une petite pluie fine...

"Contorsionnisation", peint en 1982, vient de trouver acquéreur, à la fin de l'année 2000.